Rétrospective 2012 - Une année surprenante

03 janv. 2013
Ecrit par: Rouleau | Écho de la Rive-Nord, François-David

Par François-David Rouleau

Photos d'archives

 

L'Armada de Blainville-Boisbriand a fait mentir la plupart des observateurs en 2012. La formation des Basses-Laurentides a connu une première saison au-delà des attentes en comblant ses partisans. Voici le portrait résumant l'année 2012.


Janvier


 

Désirant améliorer son équipe, le directeur général Joël Bouchard transige durant la période des échanges. Trois joueurs quittent le navire et quatre débarquent à Boisbriand. À l’ouverture du marché, il avait échangé le défenseur Jonathan Narbonne aux Cataractes de Shawinigan. Il fait l’acquisition du vétéran Olivier Hinse des Remparts de Québec, de Samuel Hodhod des Screaming Eagles du Cap Breton, de Tommy Giroux des Voltigeurs de Drummondville et des droits de Stefan Matteau qui a confirmé sa venue dès la saison suivante.

Février


 

Ronald Pronovost est nommé le fan extrême de l’Armada lors d’un concours organisé par les commanditaires, la LHJMQ et la LCH. Quelques semaines plus tard, il devient le partisan extrême du circuit Courteau et reçoit l’opportunité d’assister à la Coupe Memorial à Shawinigan en mai.

Le 8 février, Tommy Giroux inscrit son nom dans le livre des records de la ligue en marquant le but le plus rapide en prolongation. Il déjoue le gardien des Huskies de Rouyn-Noranda, Antonion Mastropietro avec seulement cinq secondes d'écouler à la période supplémentaire. L’exploit, vieux de 28 ans, appartenait à Joe Foglietta, des Olympiques de Hull, en 1984-1985.

Mars


 

L’Armada s’assure du premier rang de la division Telus Ouest en battant le Drakkar de Baie-Comeau 6 à 2. Dès la reprise des activités au début janvier, la troupe de Jean-François s’est imposée en distançant ses adversaires. Elle rafle ainsi le premier titre de sa courte histoire.

Avril


 

Les séries éliminatoires s’amorcent dans la LHJMQ. L’Armada balaie les honneurs de la série face aux Olympiques de Gatineau au premier tour.

Elle livre ensuite une féroce bataille à l’Océanic de Rimouski en quarts de finale. Les deux équipes se partagent l’avance pour pousser la confrontation à la limite des sept matchs.

Lors du match ultime à Boisbriand, les visiteurs prennent une avance insurmontable de quatre buts. Les entraîneurs clouent au banc le meilleur marqueur de l’équipe et des séries, Jess Tanguy.

Les joueurs orchestrent une remontée spectaculaire pour créer l’égalité mais Peter Trainor jette une douche froide sur un Centre d’excellence plein à craquer en marquant le but de la victoire avec sept minutes à jouer en troisième période.

La première saison de l’Armada prend fin abruptement. Les dirigeants dressent un portrait très positif de la première campagne de la formation.

Lors du gala de remise des Rondelles d’or, Jean-François Houle est nommé entraîneur-chef de l’année alors que Joël Bouchard reçoit le titre de directeur général.

Juin


 

L’organisation fait la sélection du défenseur Julien Bahl, des Gaulois du Collège Antoine-Girouard, lors de la première ronde des assisses annuelles de la LHJMQ et devient ainsi le premier choix de l’histoire de la formation des Laurentides. Le jeune athlète réussira ensuite à se tailler un poste dans l’alignement.

Lors du repêchage, Joël Bouchard fait l’acquisition de deux joueurs d’expérience, Steve Lebel et Jonathan Lavoie. Ils quitteront vers d’autres cieux quelques semaines après le début de la saison.

À l’encan de la LCH des joueurs européens, l’Armada choisit le défenseur suisse grand format, Christian Marti, et l’attaquant letton Nikita Jevpalovs.

Cédric Paquette et Stefan Matteau vivent un rêve de jeunesse à l’encan amateur de la LNH. Matteau est sélectionné au premier tour par les Devils du New Jersey et Paquette en quatrième ronde par le Lightning de Tampa Bay.

Août


 

Le camp d’entraînement se met en branle. Plusieurs postes sont à gagner. L’attente avant le lancement de la saison sera interminable car elle débutera près de six semaines plus tard.

Joël Bouchard échange Jess Tanguy à l’Océanic de Rimouski et envoie Jean-Christophe Laflamme, Cole Hawes et le défenseur Vincent Richer au Phoenix de Sherbrooke.

Septembre


 

L’Armada, l’an 2 : c’est parti. La troupe de Jean-François Houle entame la saison du bon pied en Abitibi. L’équipe figure parmi les puissances de la ligue.

Octobre


 

Les nouveaux attaquants Steve Lebel et Jonathan Lavoie quittent le navire. Lebel est échangé au Drakkar de Baie-Comeau et Lavoie cesse la pratique du hockey pour se concentrer sur de nouveaux défis.

L’équipe prêche par l’indiscipline. Stefan Matteau est suspendu par la LHJMQ à deux reprises et Joël Bouchard puni Cédric Paquette l’instant pour son comportement sur la patinoire. Sortant grandis de leur mauvaise expérience, ils connaîtront du succès par la suite.

Novembre


 

Le Centre d’excellence Sports Rousseau est l’hôte du premier duel opposant les étoiles de la LHJMQ à celles de la Russie. Les visiteurs lessivent les Québécois par la marque de 6 à 2.

L’Armada ne perd plus. Elle aligne huit victoires consécutives avant de baisser pavillon face aux Voltigeurs de Drummondville.

Étienne Marcoux se blesse à nouveau à l’épaule, une dislocation qui le tiendra à l’écart du jeu pour au moins quatre semaines.

Décembre


 

Après une séquence victorieuse, l’équipe navigue en eaux troubles. Elle ne remporte qu'un seul des neufs matchs au calendrier. Les absences de Xavier Ouellet et d’Étienne Marcoux se font sentir. Ouellet, Marti et Jevpalovs quittent pour l’Europe afin de participer au Championnat du monde de hockey junior.